Quelles sont les villes où l’air est le plus pollué en France ?

Avec le développement des usines et l’augmentation des véhicules à moteur, de nombreux endroits commencent à être pollués. En France, comme dans tous les autres pays du monde, il existe des villes où l’atmosphère devient de plus en plus mauvaise. Ainsi, il est important de connaître les communes dont l’air est devenu souillé.

Paris

Bien que Paris soit reconnu pour être l’une des plus belles villes du monde, la Ville lumière reste la plus polluée sur le territoire français. Il faut savoir que cette situation est due à la surproduction de dioxyde de carbone émis par les différents moyens de transport. Étant donné que les Parisiens représentent environ 15 % de la population, de nombreuses activités sont concentrées dans cette région. Afin de se protéger contre les nuages de fumée, il est nécessaire de porter un masque anti pollution moto.

Grenoble

Dans la préfecture de l’Isère, les flancs de montagnes sont capables de retenir les impuretés dans le ciel. En outre, ces reliefs qui entourent Grenoble ont causé la pollution d’une trentaine de sites dans la ville. Depuis quelque temps, une lutte contre cette dégradation a été créée par les autorités locales. Pour information, 64 % de la pollution est dû aux particules fines produites par les véhicules motorisés.

Marseille

Aussi appelé cité phocéenne, Marseille est une ville qui fait partie des endroits les plus pollués en France. C’est grâce au développement du trafic maritime et du Mistral que l’atmosphère se dégrade. En effet, le vent favorise le refoulement des particules fines se trouvant dans l’air vers les villes. Selon Greenpeace, l’air environnant de Marseille est le plus irrespirable sur tout le pays. En constatant cette situation, cette organisation non gouvernementale a décidé de remplir les rues du centre-ville de message disant « Marseille suffoque », « On veut respirer ».

Strasbourg

Même si le Parlement européen se situe à Strasbourg, les normes en matière de respect de l’environnement ne sont pas honorées dans la ville. Toutefois, cette région a connu une énorme évolution puisqu’elle était la plus polluée en 2016. Pour lutter contre cette destruction de l’atmosphère, les volontaires de Greenpeace ont fait la même manifestation qu’à Marseille. De nombreux murs ont été tagués par le slogan « On veut respirer ».