AIR - MARSEILLE

Agissons ensemble pour un air meilleur

Nouvelle Recherche

Vous pouvez précisez votre recherche à l'aide de mot clé

Qui sommes nous?

La pollution de l’air pour Marseille et plus largement pour Marseille Provence Métropole représente un enjeu environnemental, économique, social et sanitaire important. La lutte contre la pollution de l’air est devenue un sujet mondial qui sera mis en avant lors de la COP 21 : 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, à Paris, en décembre 2015. Pour Marseille c'est l'occasion de montrer qu’elle ne reste pas inactive dans ce domaine.

 

Le projet GOUV’AIRNANCE, pour améliorer la qualité de l’air de Marseille

 

C'est l'une des raisons de la participation de la Ville de Marseille aux côtés de l'association agréée de surveillance de la qualité de l'air en PACA (Air PACA) au projet GOUV’AIRNANCE animé par l’Agence des Villes et Territoires Méditerranéens Durables (AViTeM). Ce projet est financé à 90 % par le programme de coopération transnationale du bassin méditerranéen de l’Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat (programme IEVP CT Méditerranée). Trois autres territoires urbains composent ce partenariat : Valence en Espagne (l’Institut Polibienestar de l’Université de Valence et l’Institut Valencian de la Construction), la Communauté Urbaine Al Fayhaa (comprenant la Ville de Tripoli, deuxième ville libanaise) et la Zone Economique Spéciale d’Aqaba (Jordanie)

Sur le territoire de Marseille, GOUV’AIRNANCE vise à améliorer la qualité des politiques publiques et des processus de prise de décision en matière de qualité de l’air. Pour cela, il met en œuvre (entre 2012 et 2015) des dispositifs territoriaux inclusifs de gouvernance reposant sur les trois composantes suivantes :

  • un comité de suivi territorial (CST),
  • un diagnostic territorial de la qualité de l’air,
  • un réseau de surveillance de la qualité de l’air piloté par Air PACA.

Les comités de suivi territoriaux sont, sur chaque territoire, le lieu de pilotage et de concertation garant d’une approche transversale des enjeux de la qualité de l’air. Actif tout au long du projet, le CST réunit tous les acteurs ayant une activité directe ou indirecte dans le domaine de la qualité de l’air. Le CST accompagne chaque territoire tout au long du projet lors des différentes phases du plan d’action :

  •     élaboration des diagnostics territoriaux,
  •     renforcement des dispositifs de surveillance,
  •     mise en place de la plateforme d’information et d’aide à  la décision,
  •     mise en place et suivi des projets-pilotes territoriaux.

À chacune de ces étapes, le CST constitue un lieu de consultation et de dialogue.  Il permet de préparer les décisions importantes relatives aux équipements et infrastructures nécessaires et aux campagnes de mesures complémentaires, en vue du renforcement du dispositif de surveillance de la qualité de l’air. Le CST est également le lieu de définition des cahiers des charges (équipements, modèles, campagnes etc.).

 

L'équipe projet et les membres du comité de suivi territorial

Sur le territoire de Marseille, GOUV’AIRNANCE est mis en oeuvre par une "équipe projet" composée de :

  • l’Agence des Villes et Territoires Méditerranéens (AViTeM) qui assure la coordination générale du projet, anime le partenariat au niveau transnational et assure le suivi administratif et financier du projet GOUV’AIRNANCE. 
  • la Ville de Marseille à travers la Direction des relations internationales et européennes qui porte la dynamique de coopération internationale de la Ville autour du projet et assure son suivi administratif, et la Direction de la prospective qui promeut la vision stratégique partagée du projet en apportant son expertise et son appui à l'animation.
  • Air PACA qui détient l'expertise sur la qualité de l’air, facilite le lien avec les acteurs de la société civile concernés, et assure la mise en oeuvre technique de la plateforme www.air-marseille.eu.

 

Cette équipe projet a constitué et animé un comité de suivi territorial placé sous la co-présidence politique de la Ville de Marseille et de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole (MPM).  Ce comité assure un pilotage collégial du projet. Il rassemble une trentaine d’acteurs, publics et privés concernés et impactés par la qualité de l’air parmi lesquels la préfecture des Bouches-du-Rhône, la Direction Régionale de l’Environnement, l’Aménagement et du Logement (DREAL), l’Agence Régionale de Santé (ARS), l'assistance Public Hôpitaux de Marseille (AP-HM), l'Institut National de Veille Sanitaire (InVS), le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), l'Agence de Maitrise de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME),  l’Agence d’urbanisme de l’Agglomération Marseillaise (AGAM), la Régie de Transport de Marseille (RTM), ARKEMA, le Centre d'Etudes et d'expertise sur les Risques, l'Environnement, la Mobilité et l'Aménagement (CEREMA), le Conseil Régional PACA, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône, l’Université Aix-Marseille, le Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarité (GERES), EnviroConsult, Noveltis... C’est une instance qui pilote les activités du projet tout au long des 48 mois de mise en œuvre de GOUV’AIRNANCE.

 

Le diagnostic territorial, à l’origine du site « air-marseille.eu »

 

Le CST a eu pour premier objectif la réalisation d’un diagnostic territorial de la qualité de l’air à Marseille. Celui-ci a pris en compte une pluralité d’activités et de processus à différents niveaux (local, régional, national, transnational) tels que :

  • la croissance urbaine, la concentration des activités économiques autour des pôles métropolitains et ses conséquences sur le trafic,
  • la présence d’infrastructures portuaires et aéroportuaires,
  • le climat et les brises côtières qui jouent un rôle dans les émissions et la dispersion de la pollution, etc...

Il en résulte que de multiples facteurs défavorables, inter-reliés et impliquant tous les acteurs de la société, concourent à une qualité de l'air médiocre à Marseille, comme dans d'autres grandes villes.

Le diagnostic réalisé à Marseille dans le cadre de ce projet a aussi souligné le faible engagement collectif lié en grande partie à la difficulté de coordonner les exécutifs locaux et les services de l’État sur cette problématique.

 

Le site « air-marseille », pour mieux coordonner les parties prenantes et impliquer la population dans la lutte contre la pollution de l’air

 

C'est pourquoi le CST a validé l’idée de développer une plateforme Internet rendant publics et visibles les engagements de tous les acteurs concernés par la lutte contre la pollution atmosphérique et ses effets. Ceci afin de lancer une dynamique collective et d’y associer les habitants. 

Mis en place par Air PACA avec le soutien technique et financier de la Ville, ce site « air-marseille.eu » permet donc au citoyen d’accéder :

  • aux diagnostics et aux informations sur la qualité de l’air délivrés par Air PACA (notamment la cartographie détaillée de la pollution en temps réel),
  • aux engagements et actions des collectivités, des entreprises, des associations pour améliorer la qualité de l'air,
  • aux bons gestes à adopter pour contribuer à lutter contre cette pollution et s’en protéger.

Ce site a vocation à être alimenté par l'ensemble des partenaires du CST par tous ceux qui voudront collaborer pour une meilleure qualité de l’air dans la métropole marseillaise.

Les résultats de cette expérience menée à Marseille seront mis à disposition de toutes les collectivités territoriales de la région PACA dans une logique de transférabilité, en particulier le site « air-marseille.eu ». Ainsi, le projet GOUV'AIRNANCE, financé par l'Union Européenne, avec l’implication des nombreux partenaires rassemblés au sein du CST, a permis de développer un outil qui doit contribuer à améliorer la qualité de l'air à Marseille et plus largement dans la région.

 

                                      schemaplateforme.png